DiverCité

L’objectif est de composer un nouveau quartier baptisé DiverCité, mêlant diverses fonctions, qui constitue une véritable extension du centre ville de Voiron. Ainsi, le quartier mêlera logements, activités tertiaires et commerces autour du point central qu’est le pôle d’échanges.

Ce qui a été réalisé depuis 2007

Nouveau quartier dans le prolongement du centre ville de Voiron, le réaménagement de ce secteur de la gare de Voiron, baptisé DiverCité, a débuté en 2007, de part et d’autre de la voie ferrée, autour du point central , qu'est le pôle d’échange multimodal.

La réalisation du pôle d’échanges  de Voiron a  démarré avec la construction du parking des Tisserands, le réaménagement des voies d’accès à la gare (rues des Fabriques et François Mitterrand) ainsi que l’aménagement du parvis de la gare et la mise en accessibilité des quais pour les personnes à mobilité réduite. Le nouveau quartier a vu également la création de logements et de commerces et le réaménagement de nombreuses voiries. Un premier immeuble, Les Jardins de Palladio, a également été construit le long de l’avenue François Mitterrand.

Aujourd’hui c’est une dizaine d’hectares, situé au sud de la gare, de part et d’autre de l’avenue Franklin Roosevelt, qui va progressivement être aménagée. Une ZAC a été créée (zone d’aménagement concertée) à cette fin courant 2013.

Cette opération , qui constitue une extension du centre-ville de Voiron, devrait accueillir pour moitié des logements (environ 450), et pour moitié des bureaux, commerces et équipements publics (notamment la construction d’une nouvelle crèche).

Les voiries et espaces publics seront aménagés avec notamment la création de deux places publiques paysagées (côté Morge et côté « gare sud »), l’aménagement de voies publiques (notamment le réaménagement de l’avenue Franklin Roosevelt), de voies pour les cycles et les bus et la création d’une seconde gare routière au sud de la voie ferrée.   

La participation citoyenne au projet

Une réunion publique pour présenter les projets d'aménagement des gares routières Nord et Sud a eu lieu lundi 23 février 2015. Vous pouvez consulter le document présenté à cette occasion.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Deux démarches de concertation ont été menées depuis le démarrage du projet.

La concertation dans le cadre du pôle d'échanges et du réaménagement de la gare de Voiron (2006-2007) :

 

Consulter le dispositif et le bilan de la concertation du pôle d’échange.

La concertation préalable à la création de la ZAC (2011-2013) :

 

La définition de ce projet d’aménagement a fait l’objet d’une démarche de concertation avec le public engagée en septembre 2011. Elle s’est achevée en septembre 2013 et a permis notamment de faire évoluer le projet sur 3 points principaux :

  • L’aménagement de l’Ilôt baptisé « Quartz nord » (situé entre le bâtiment du Quartz, la Morge et la rue François Mitterrand) : un bâtiment sera construit le long de la rue François Mitterrand, mais sa taille et sa hauteur seront réduites par rapport aux autres constructions pour permettre la création de deux  places publiques et  limiter les impacts sur la vue depuis l’immeuble des « Jardins du Palladio » ;
  • l’élargissement de l’avenue Franklin Roosevelt et 
  • la conservation d’un espace entre les futures constructions et la fonderie : les logements et bureaux ne seront pas implantés en limite de la fonderie, en revanche, y seront localisés les parkings privés liés aux nouvelles constructions

Consulter les documents de présentation et les synthèses des débats des réunions publiques des : 

 29 septembre 2011 : le document de présentation et la synthèse des débats.

18 octobre 2011 : le document de présentation et la synthèse des débats.

11 décembre 2012 :  le document de présentation et la synthèse des débats.

15 mai 2013 : le document de présentation et la synthèse des débats.

Consulter le bilan de la concertation préalable à la création de la ZAC et l’étude d’impact

Un projet, trois enjeux

L'enjeu lié au développement économique

La ville de Voiron et la Communauté du Pays Voironnais ont choisi de développer un nouvel espace économique dans le secteur de l’arrière gare. L’ambition portée par les deux collectivités est de constituer un véritable pôle tertiaire pouvant, à terme, atteindre une taille critique suffisante pour être lisible à l’échelle de la région urbaine.

Il permettra :

  • de compléter l’offre économique du Pays Voironnais dans un secteur économique aujourd’hui peu exploité par le territoire et générateur de nombreux emplois.
  • de conforter les fonctions urbaines et les centres de décision dans la capitale du Pays Voironnais renforçant l’un des atouts du territoire lui permettant de revendiquer un statut de pôle d’équilibre au sein de la Région urbaine grenobloise.

L’objectif est d’aménager, non pas un simple parc tertiaire mais un véritable nouveau quartier, mêlant habitat, commerces, activités culturelles et de loisirs ainsi que du tertiaire public et du tertiaire privé.

 

L’actualité autour du projet

Un  nouveau service public : la Maison du Département

La construction de la Maison du Département s’ajoutant à la présence de la mairie et du siège de la Communauté du Pays Voironnais constitue l’amorce de la vocation tertiaire du secteur. Issues de la nouvelle politique territoriale du Conseil Général de l’Isère, les Maisons du Département visent à rapprocher les services des usagers en déconcentrant les services du Conseil général au niveau des territoires.

La Maison du département du territoire Pays Voironnais/ Chartreuse a été inaugurée en 2015. 

De nouveaux locaux pour Pôle emploi

Les salariés de Pôle emploi ont emménagé fin janvier 2016 dans de nouveaux locaux située avenue Franklin Roosevelt, au RDC de l'immeuble Pierre de Lune.

L'enjeu lié à l'organisation des déplacements


Devenue Autorité Organisatrice des Transports Urbains (AOTU) le 1er janvier 2000, date de sa transformation en Communauté d’agglomération, cette dernière s’efforce de mettre en œuvre une politique favorisant un rééquilibrage modal au profit des transports en commun. Parmi les axes forts de sa politique figure la volonté de renforcer l’intermodalité[1] notamment en créant de véritables pôles d’échanges intermodaux à partir des principales gares du Pays Voironnais.

De par sa localisation, la population sur laquelle elle rayonne, l’offre de services dont elle bénéficie et sa fréquentation, la gare de Voiron est l’une des plus importantes et des plus stratégiques du Pays Voironnais ; et ce d’autant que le secteur de la gare constitue également le nœud central du réseau de transports urbains mis en place par la Communauté du Pays Voironnais depuis décembre 2004.

Au même titre que Rives, mais à une échelle autrement plus importante compte tenu du statut de la gare de Voiron et aussi du fait que l’essentiel du réseau de transports en commun du Pays Voironnais est situé sur l’agglomération voironnaise, les aménagements autour du pôle d’échanges de Voiron et du secteur de l’arrière gare constituent, pour le Pays Voironnais, un levier essentiel de mise en œuvre de sa politique en faveur de l’intermodalité.

L’actualité autour du projet

La gare routière Nord est installée sur la place du 11 novembre totalement réaménagée – incluant des places de stationnement - et l'agence mobilité entièrement transformée afin de répondre à l’augmentation du nombre d’usagers (20 000 voyageurs chaque année) et aux conditions d’accueil des personnes à mobilité réduite. L’accès à la gare est facilité depuis la gare routière, le parvis de la gare a été réaménagé permettant d’accueillir les piétons, vélos, les personnes à mobilité réduite, avec des cheminements piétons sécurisés et des places de stationnement. Une consigne collective sécurisée d’une capacité de 40 vélos a été installée par la SNCF et la Région, ainsi que 4 arceaux vélos. Côté gare ferroviaire, l’accessibilité des quais et des trains a été renforcée. Enfin, le parking des Tisserands d’une capacité de 471 places, est construit, doté d’une consigne à vélos et accessible par deux entrées, côtés rue des Fabriques et boulevard Franklin Roosevelt.

A partir du 29 août 2016, une nouvelle gare routière Sud (au sud de la voie ferrée) sera opérationnelle et de nouveaux travaux sur la gare routière Nord vont démarrer pour compléter les aménagements précédents : la réalisation de 5 quais bus et d'un parking de 29 places.

La gare routière sud comportera une plate-forme bus de 12 quais accessibles aux personnes à mobilité réduite, 8 abris bus, 1 borne automatique d'achat de titres de transport et 3 écrans d'information.


[1] Le recours à plusieurs modes de déplacements au cours d’un trajet

L'enjeu lié au renouvellement urbain

La vocation historique du quartier de l’arrière gare est essentiellement économique, en lien avec la présence de la voie ferrée et de la gare. Comme toutes les villes industrielles, Voiron a constaté un éloignement d’une partie de ses activités industrielles vers la périphérie de la ville et à proximité immédiate des infrastructures autoroutières. De fait, la mutation qui s’était engagée il y a quelques décennies a produit un quartier d’une qualité urbaine médiocre. Un quartier mêlant des opérations de logements de qualité, des centres administratifs importants mais aussi des parkings en nappes, des industries vieillissantes et voire pour certaine anachroniques dans ce type d’espace, ou quasiment au stade de friche industrielle.

Le renouvellement du secteur de l’arrière gare recèle donc pour la ville de Voiron un enjeu essentiel de renouvellement urbain. Par ailleurs, outre l’importance du tènement, la situation géographique du quartier le destine, comme le prévoient d’ailleurs le PLU, à constituer à terme une véritable extension du centre-ville avec des habitations, des commerces et des services publics renforçant le caractère de ville centre de Voiron.

L’actualité autour du projet

Des espaces publics ont été réaménagés dès 2007 : reprise de l’avenue François Mitterand et mise en double sens, création d’un carrefour sur le tronçon situé entre la Morge et le Mail, afin de permettre un accès direct au cours Becquart Castelbon et au boulevard de la République, création d’une passerelle au-dessus de la Morge, de cheminements piétons, d’une zone 30 sur le cours Becquart Castelbon, et réaménagement des trottoirs.

Côté Loisirs, logements et commerces : installation en 2008 du cinéma multiplex PASS’rl , doté de 6 salles et une capacité d’accueil de 1071 places ; achevé en 2010, l’immeuble Les jardins de Palladio compte 68 logements et des commerces en rez-de-chaussée. Un nouvel immeuble Pierre de Lune est livré en 2015 : il compte x logements et des commerces et services en rez-de-chaussée.

Un nouveau programme est en construction : la Résidence Hermès qui proposera x logements.

Commentaires (1)

  • Posté le par
    Louisiane

    DiverCité est un projet très intéressant. Il va embellir notre belle ville :-)

Ajouter un commentaire

Choisir un avatar :