Les dates clés

Le 27 mars 1973, le Schéma Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme (SDAU) de l’agglomération grenobloise était approuvé par décret ministériel. Ce grand document de planification, ancêtre du SCOT, prenait appui sur le recensement de 1968 qui avait vu la population de l’agglomération grenobloise augmenter de 70 000 habitants en 6 ans soit la plus forte croissance de toutes les grandes villes françaises. Les concepteurs du SDAU pensaient que l’agglomération continuerait à bénéficier de cette très forte dynamique démographique.

Ils avaient donc comme ambition de construire une « région urbaine millionnaire » organisée en 3 grands pôles :

 ·       L’agglomération grenobloise dont on pensait que la population atteindrait 600 000 habitants à la fin du XXème siècle.

·       Un premier pôle extérieur autour de Voiron, Moirans, Voreppe et Rives qui devait accueillir dans un premier temps 100 000 habitants et à terme près de 160 000.

·       Un second pôle extérieur équivalent à celui du Voironnais autour de Crolles et Villard-Bonnot et ultérieurement la plaine de Montmélian-Pontcharra.

 En 1973, la population du Pays Voironnais était de 60 000 habitants. Pour accueillir les 100 000 habitants supplémentaires, le SDAU proposait de bâtir une ville nouvelle sur le plateau de Charnècles et Saint-Cassien. Cette ville nouvelle devait constituer le pendant, côté grenoblois, de la ville nouvelle de l’Ile d’Abeau, côté lyonnais.

 Les élus et habitants du territoire refusaient massivement le projet de création de cette ville nouvelle privilégiant un développement des communes déjà existantes. Afin de s’opposer au projet de ville nouvelle et de défendre leur vision de ce que devait être le développement du Pays Voironnais, 14 communes décidaient en 1974 de se regrouper au sein d’un syndicat : le SMAV (Syndicat Mixte d’Aménagement du Voironnais).

En savoir plus

Télécharger le film  et l'ouvrage réalisés en 2014 à l'occasion des 40 ans de la Communauté du Pays Voironnais.

Vous pouvez également accéder au film en utilisant le lien youtube

 

 

 

En savoir plus sur l'histoire de l'intercommunalité

 

De 1974 à 1994, l’intercommunalité dans le Pays Voironnais demeurait dans la forme syndicale initiale. Ces vingts première années permettaient de développer les premiers équipements, services et politiques intercommunales dans 3 grands domaines :

·       L’environnement avec la création du service de l’eau, la mise en place de la politique d’élimination des déchets et les premiers équipements en matière d’assainissement

·       Le social avec la création d’un service d’Aide à Domicile des Personnes Agées et Handicapées (ADPAH) mais aussi la création d’une des toutes premières Maison de l’Information de la Formation et de l’Emploi (MIFE) de France

·       L’habitat avec la mise en place de 3 Opérations Programmées d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) entre 1974 et 1994.

 

En 1994, les élus décidaient de la transformation du SMAV en communauté de communes. Cette évolution donnait à l’intercommunalité une véritable autonomie financière et fiscale alors que jusqu’alors, le SMAV dépendait des participations des communes. Cette étape marquait également le début de la compétence économique.

L’année 2000 marquait une autre étape du renforcement de la coopération intercommunale dans le Pays Voironnais avec la transformation de la communauté de communes en communauté d’agglomération. Deux autres grandes compétences étaient alors intégrées : l’aménagement du territoire et la politique de la ville.

Le territoire est également élargi avec l'intégration de la Communauté de Paladru/Val d'Ainan, de la commune de Saint Geoire en Valdaine, puis de celle de Rives en 2002.

Il est à noter qu’au cours de ces 40 premières années, le périmètre intercommunal a plusieurs fois été modifié passant de 14 communes en 1974 à 34 communes jusqu'en 2015, puis à 33 en 2016 suite au rattachement de la Bâtie-Divisin à la Communauté de Bourbre-Tisserands. 

Télécharger le film   et l'ouvrage réalisés en 2014 à l'occasion des 40 ans de la Communauté du Pays Voironnais.